Travailler en partenariat avec des experts canadiens et internationaux

Lorsqu’ils ne travaillent pas avec les Forces armées canadiennes, les équipes scientifiques en défense et sécurité travaillent en collaboration avec d’autres partenaires, notamment des organisations canadiennes et internationales, l’industrie, des pays alliés, des universités et d’autres gouvernements. Combiner les ressources financières et intellectuelles constitue toujours une des façons les plus enrichissantes et efficaces pour résoudre des problèmes scientifiques ou technologiques.

« Je travaille à RDDC depuis peu, mais j’ai déjà beaucoup appris. Les recherches de haut calibre, les collègues sympathiques et les collaborations internationales font de RDDC un lieu de travail fantastique. Je sais que mes travaux de recherche seront utiles pour les Forces armées canadiennes et la défense du Canada, et je trouve cela très gratifiant. Je suis très heureuse de faire partie de la famille de RDDC. »

—Natalie est une scientifique de la Défense qui travaille dans le domaine de la cyberdéfense

 

RDDC entretient des relations internationales qui s’inscrivent dans le cadre de deux ententes multilatérales, le Programme de coopération technique (TTCP) et la NATO Science and Technology Organisation (NATO STO).

RDDC gère aussi un certain nombre d’accords de coopération conclus avec des pays alliés qui permettent le partage de ressources de les sciences et la technologie en vue de résoudre des problèmes communs en matière de sécurité publique et d’appuyer les priorités en matière de sûreté nationale. Pour en savoir plus, consultez la section Partenariats et opportunités.

Lisez au sujet de l’Expérience canado-américaine sur la résilience avancée (CAUSE III) visant à améliorer la coordination des interventions transfrontalières

Date de modification :