Le ministre MacKay annonce des investissements pour la sûreté et sécurité du Canada

Le 12 mars 2013

OTTAWA, ONTARIO – L’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, a annoncé aujourd’hui que des investissements d’environ 20 millions de dollars dans de nouveaux projets de sciences et de technologie afin d’accroître la sécurité publique du Canada. Ces projets renforceront la capacité du Canada à réagir (anticipation, prévention, préparation, intervention et rétablissement) à des accidents graves, des catastrophes naturelles ou des actes terroristes et criminels par la convergence de la science et de la technologie avec la politique, les opérations et le renseignement.

« Notre gouvernement investit des ressources afin d’assurer que les Canadiens et leurs institutions présentent une plus forte résilience aux menaces contre la sécurité publique, au pays et à l’échelle mondiale », a affirmé l’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. « Les plus grands esprits du gouvernement, de l’industrie et du milieu universitaire au pays et à l’étranger s’unissent pour soutenir l’acquisition de connaissances, ainsi que l’élaboration de conseils, d’outils, de processus et de stratégies qui sont essentiels à la protection du Canada. »

Les 26 projets sélectionnés provenant du secteur privé, académique et gouvernemental répondent  aux priorités scientifiques et technologiques pour la sécurité publique. Ces priorités ont été identifiées dans l’appel de propositions rendu public en septembre 2012. Les projets seront dirigés par 16 organisations fédérales, provinciales, territoriales et municipales différentes à l’échelle du pays conformément aux priorités de sûreté et de sécurité publiques. Ces projets sont  financés dans le cadre du Programme canadien pour la sûreté et la sécurité dirigé par le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada.

« C’est par l’entremise d’investissements comme ceux-ci que notre gouvernement continue à contribuer à la croissance de l’industrie canadienne », a déclaré l’honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique. « Sécurité publique Canada est fier de collaborer avec le Ministère de la Défense nationale et Recherche et Développement pour la Défense Canada afin de soutenir des projets qui auront la plus grande incidence sur des questions préoccupantes pour la sécurité publique  et qui répondent aux priorités de sûreté et de sécurité publiques canadienne ».

Recherche et Développement pour la Défense Canada est le chef de file en matière de science et technologie dans le domaine de la sécurité et de la défense au Canada. En sa qualité d’agence qui relève du ministère de la Défense nationale du Canada, Recherche et Développement pour la Défense Canada fournit au ministère de la Défense nationale du Canada, aux Forces armées canadiennes, à d’autres ministères et aux communautés responsables de la sécurité publique et nationale le savoir-faire et les technologies requises pour défendre et protéger les intérêts du Canada, au pays comme à l’étranger.

-30-

La documentation ci-jointe renferme la liste des projets et des partenaires.

Note à l'éditeur / Directeur de nouvelles :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les projets du gouvernement du Canada en sciences et technologie, communiquer avec :

Dale MacEachern
Gestionnaire des affaires publiques
Recherche et développement pour la défense Canada
613-992-7237
dale.maceachern@drdc-rddc.gc.ca

Paloma Aguilar
Attachée de presse pour le ministre de la Défense nationale
613-996-3100
Paloma.aguilar@forces.gc.ca

Lire davantage de nouvelles à propos de RDDC

Le Navire canadien de Sa Majesté VANCOUVER effectue des tirs de missiles Sea Sparrow évolués lors d’une démonstration en mer dans l’océan Pacifique, au cours de l’exercice RIMPAC 16, le 16 juillet 2016.

La recherche opérationnelle à l’appui d’un contrôle aérospatial efficace pour la défense de l’Amérique du Nord

Découvrez comment les scientifiques de la défense élaborent des modèles pour les missions du NORAD et certaines des variables qui ont une incidence sur la défense de l’Amérique du Nord.
Le 21 novembre 2016

Dale Reding (à gauche), Frank Herr, Walter Jones, le Cam John Newton

Le Canada participe à la conférence sur l’arctique

Des représentants canadiens du milieu de la Défense ont rencontré leurs homologues de sept autres pays polaires, du 4 au 6 octobre, à Yellowknife, afin de discuter de l’avenir de la recherche scientifique et des opérations navales dans la région de l’Arctique.
Le 15 novembre 2016

Cette image représente une grille urbaine générique créée avec un serveur de données virtuelles.

Planificateur urbain rapide : Outil d’évaluation des explosions pour les villes canadiennes

Le présent article porte sur un projet financé par le Programme canadien pour la sûreté et la sécurité, qui vise la création d’un outil d’évaluation des explosions rapide, précis et portable (Planificateur urbain rapide) contribuant à déterminer l’effet potentiel d’une explosion en milieu urbain. Il s’agit d’une amélioration considérable pour la sécurité des centres urbains canadiens et de leurs infrastructures essentielles, réseaux de transports et structures emblématiques et pour leur protection physique contre les risques d’une attaque perpétrée à l’aide d’explosifs.
Le 3 novembre 2016

Le corridor aérobalistique dont se sert le CEEM afin de déterminer l’efficacité de différentes armes et munitions.

Répondre aux besoins des soldats

Des chercheurs au centre de recherches de Recherche et développement pour la défense Canada, à Valcartier, et des ingénieurs du Centre d’essais techniques de la qualité (CETQ) travaillent ensemble au Centre d’essais et d’expérimentation des munitions pour répondre aux besoins des membres des Forces armées canadiennes et pour veiller à leur sécurité.
Le 2 novembre 2016

Un membre de l’équipage d’aéronef du Navire canadien de Sa Majesté Charlottetown observe la frégate grecque Spetsai (F453) (en bas), le NCSM Charlottetown (en haut) et la frégate italienne Virginio Fasan (F591) pendant l’opération Reassurance dans la Méditerranée le 15 septembre 2016.

Une recherche fructueuse sur la douleur au cou

Le Centre de recherche de Toronto de Recherche et développement pour la défense Canada et le Centre de médecine environnementale des Forces canadiennes (CMEFC) ont étudié la douleur chronique au cou chez des membres de l’équipage de l’Aviation royale canadienne (ARC), y compris des pilotes et des mécaniciens de bord, et ont fourni une série de solutions.
Le 31 octobre 2016

Voir d'autres nouvelles
Date de modification :