Le ministre MacKay annonce des investissements pour la sûreté et sécurité du Canada

Le 12 mars 2013

OTTAWA, ONTARIO – L’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale, a annoncé aujourd’hui que des investissements d’environ 20 millions de dollars dans de nouveaux projets de sciences et de technologie afin d’accroître la sécurité publique du Canada. Ces projets renforceront la capacité du Canada à réagir (anticipation, prévention, préparation, intervention et rétablissement) à des accidents graves, des catastrophes naturelles ou des actes terroristes et criminels par la convergence de la science et de la technologie avec la politique, les opérations et le renseignement.

« Notre gouvernement investit des ressources afin d’assurer que les Canadiens et leurs institutions présentent une plus forte résilience aux menaces contre la sécurité publique, au pays et à l’échelle mondiale », a affirmé l’honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale. « Les plus grands esprits du gouvernement, de l’industrie et du milieu universitaire au pays et à l’étranger s’unissent pour soutenir l’acquisition de connaissances, ainsi que l’élaboration de conseils, d’outils, de processus et de stratégies qui sont essentiels à la protection du Canada. »

Les 26 projets sélectionnés provenant du secteur privé, académique et gouvernemental répondent  aux priorités scientifiques et technologiques pour la sécurité publique. Ces priorités ont été identifiées dans l’appel de propositions rendu public en septembre 2012. Les projets seront dirigés par 16 organisations fédérales, provinciales, territoriales et municipales différentes à l’échelle du pays conformément aux priorités de sûreté et de sécurité publiques. Ces projets sont  financés dans le cadre du Programme canadien pour la sûreté et la sécurité dirigé par le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada.

« C’est par l’entremise d’investissements comme ceux-ci que notre gouvernement continue à contribuer à la croissance de l’industrie canadienne », a déclaré l’honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique. « Sécurité publique Canada est fier de collaborer avec le Ministère de la Défense nationale et Recherche et Développement pour la Défense Canada afin de soutenir des projets qui auront la plus grande incidence sur des questions préoccupantes pour la sécurité publique  et qui répondent aux priorités de sûreté et de sécurité publiques canadienne ».

Recherche et Développement pour la Défense Canada est le chef de file en matière de science et technologie dans le domaine de la sécurité et de la défense au Canada. En sa qualité d’agence qui relève du ministère de la Défense nationale du Canada, Recherche et Développement pour la Défense Canada fournit au ministère de la Défense nationale du Canada, aux Forces armées canadiennes, à d’autres ministères et aux communautés responsables de la sécurité publique et nationale le savoir-faire et les technologies requises pour défendre et protéger les intérêts du Canada, au pays comme à l’étranger.

-30-

La documentation ci-jointe renferme la liste des projets et des partenaires.

Note à l'éditeur / Directeur de nouvelles :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les projets du gouvernement du Canada en sciences et technologie, communiquer avec :

Dale MacEachern
Gestionnaire des affaires publiques
Recherche et développement pour la défense Canada
613-992-7237
dale.maceachern@drdc-rddc.gc.ca

Paloma Aguilar
Attachée de presse pour le ministre de la Défense nationale
613-996-3100
Paloma.aguilar@forces.gc.ca

Lire davantage de nouvelles à propos de RDDC

Cette visière provenant du Physician Engineering Products à Bangor (Maine), aux É. U., est l’appareil de photothérapie utilisé à la Station des Forces canadiennes Alert.

Comprendre les différents effets de la mélatonine sur le corps

Éprouvez-vous des difficultés au moment du passage à l’heure avancée? Imaginez que vous passez des mois dans la noirceur ou que vous tentez de vous adapter à un décalage horaire de 12 heures après un vol transocéanique. Des chercheurs de RDDC à Toronto ont consacré plusieurs années à la lutte contre les effets de chacune de ces situations.
Le 21 juin 2016

Cette image est tirée de la simulation du déraillement d’un wagon chargé de marchandises dangereuses. La photo montre quatre pompiers qui se tiennent par deux à une brève distance d’un wagon-citerne en feu. Au premier plan, on aperçoit deux pompiers qui manient des tuyaux d’incendie pour éteindre un

Déraillements de train mettant en cause des marchandises dangereuses

Le déraillement survenu en 2013 à Lac-Mégantic (Québec) a révélé les difficultés exceptionnelles auxquelles doivent faire face les premiers intervenants lorsque des liquides inflammables se déversent et prennent feu. L’exercice Vulcan visait à relever certains de ces défis en faisant appel à l’expertise et à la collaboration des gouvernements, des premiers intervenants et du secteur privé.
Le 15 juin 2016

Ce graphique montre la scène sur le terrain au cours de CAUSE III. Il y a des camions de pompiers, des ambulances et des voitures de police sur place, et dans les alentours, de Wildhorse, Cypress Hills, et Willow Creek au Canada, et Montana aux États-Unis. L'image montre le « cellulaire sur un ballo

Un scénario de feu de forêt : un nouveau rapport souligne comment les nouvelles technologies de communications améliorent les interventions d’urgence

Lors de catastrophes naturelles ou d’autres urgences près de la frontière entre le Canada et les États-Unis, il est essentiel que les premiers intervenants de chaque côté de la frontière puissent communiquer entre eux pour coordonner une intervention efficace et atténuer autant que possible les dommages. L’expérience CAUSE III explore des technologies qui peuvent appuyer ces efforts.
Le 1 juin 2016

Portrait de Anthony Damini, scientifique de la Défense, Centre de recherche d'Ottawa de RDDC.

Un scientifique de la Défense remporte le prix d’excellence en génie de l’IEEE de 2016

Anthony Damini, de Recherche et développement pour la Défense, remporte le prix d’excellence en génie de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers de 2016.
Le 30 mai 2016

Le 3 juin 2014, le détecteur CBRN du iRobot est utilisé pour « renifler » du TNT dans un seau sur le site du Centre de recherche de Suffield de RDDC.

Grâce à la science, le MDN acquiert de l’équipement robotique de manière plus éclairée

Des scientifiques de RDDC confirment la justesse de l’acquisition de petits véhicules téléguidés (8,9 M$) du MDN
Le 24 mars 2016

Voir d'autres nouvelles
Date de modification :