Madame Simona Verga, Ph. D., physicienne, coéquipière, athlète et mère

Le 6 mars 2015

Mme Simona Verga fait partie de la vaillante équipe de Recherche et développement pour la défense Canada, et ce depuis sa création en 2006. Pendant sept ans, elle a travaillé comme analyste en recherche opérationnelle, offrant un soutien décisionnel à des clients internes et externes grâce à des conseils et des directives. Récemment, elle a assumé un nouveau rôle, soit celui de gestionnaire du portefeuille de psychosociologie, et elle travaille avec des chercheurs et des praticiens afin de façonner l’avenir du portefeuille.

Mme Verga a largement concentré ses efforts dans les domaines de la résilience des collectivités et de l’évaluation des risques. Elle a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe d’évaluation des risques du RDDC afin d’appuyer une initiative interministérielle d’évaluation tous risques dirigée par Sécurité publique Canada. En 2012, elle s’est vu décerner un prix d’excellence de RDDC pour son travail.

Le travail de Mme Verga a aussi été louangé et reconnu lors de la conférence internationale « Cornwallis XVII Conference: Analysis of Trafficking and Transnational Threats » tenue en avril 2012. Son article intitulé « A Holistic, Cross-Government All Hazards Risk Assessment » a reçu la première place ex aequo, ce dont elle est très fière, car la conférence avait attiré un certain nombre d’analystes principaux en recherche opérationnelle du Canada, du Royaume-Uni et des États-Unis.

L’un des aspects professionnels que Mme Verga préfère est le travail d’équipe. En étroite collaboration avec ses collègues, elle a participé à un certain nombre de projets à grande visibilité, notamment l’Évaluation de la capacité en matière d’armes à feu pour la Gendarmerie royale du Canada, qu’elle considère comme l’une de ses plus grandes réalisations à RDDC. Avec  ses collègues, elle a mis en application des méthodes d’analyse des réseaux pour établir la correspondance entre les politiques et lois existantes dans les domaines de la gestion des urgences, de la sécurité nationale et de la prévention du crime, afin de positionner une nouvelle Stratégie nationale en matière de résilience pour le Canada.

Par ailleurs, en 2010, elle a intégré l’équipe élargie de RDDC qui a offert son soutien scientifique aux Jeux d’hiver à Vancouver et a contribué à la mise au point du modèle appelé Classement des éléments d’actifs relatifs aux infrastructures essentielles, à l’appui de la planification du Groupe intégré de la sécurité.

Une passion pour la physique

"Elle explique qu’elle est demeurée ouverte d’esprit, que ses aspirations ont changé et qu’elle a voulu en faire plus."

— Mme Simona Verga, Ph. D.

Mme Verga est née et a grandi dans l’est de la Roumanie, et s’est rendue à Bucarest pour faire ses études universitaires. À l’Université de Bucarest, elle a non seulement obtenu son diplôme de premier cycle, mais aussi sa maîtrise en physique, pour laquelle elle a étudié le mode de dispersion des photons sur les électrons faiblement liés. Lorsqu’elle s’est rendue dans la capitale de la Roumanie pour entreprendre ses études, elle pensait revenir dans sa ville natale par après pour y enseigner la physique à l’école secondaire. Elle explique qu’elle est demeurée ouverte d’esprit, que ses aspirations ont changé et qu’elle a voulu en faire plus.

Après avoir trouvé un directeur de thèse potentiel au Canada et s’être intéressée à l’étude des supraconducteurs à haute température, Mme Verga est partie à Edmonton, où elle a fréquenté l’Université de l’Alberta et a terminé son doctorat en physique. Avant d’obtenir son doctorat, elle espérait encore devenir professeure, mais il s’est avéré difficile de trouver un poste universitaire pour elle et son mari dans la même ville – d’autant plus qu’ils sont tous deux physiciens. Après avoir reçu son diplôme, elle a obtenu un poste au sein de RDDC à titre d’analyste en recherche opérationnelle – et elle n’a jamais regretté son choix!

Outre son travail, Mme Verga est passionnée de course et mère de deux enfants. Elle dit en souriant que son autre grand défi est de trouver le juste équilibre entre son travail et sa famille, et qu’elle y arrive plutôt bien jusqu’à présent.

Lire davantage de nouvelles à propos de RDDC

Les astronautes doivent être de bons nageurs et à l’aise dans l’eau, car une bonne partie de leur entraînement se fait dans une piscine. Thomas Karakolis nage pendant l’un des tests d’aptitude qui fait partie du processus de sélection des candidats astronautes.

Un scientifique de la Défense était en lice pour un poste d’astronaute canadien

Thomas Karakolis, un scientifique de Recherche et développement Canada, était l’un des 72 candidats en lice pour le poste du prochain astronaute de l’Agence spatiale canadienne.
Le 24 mars 2017

Des opérateurs du 21e Régiment de guerre électronique de l’Armée canadienne procèdent à la simulation d’opérations offensives de guerre électronique menées contre des forces virtuelles, durant les expériences réalisées dans le cadre de JNEX-1.

Des experts Canadiens et Australiens font des expériences a Shirleys Bay

Des experts canadiens et australiens en guerre électronique ont mené la première expérience interarmées des effets non basés sur les munitions. Ces expériences aideront les Forces armées canadiennes à élaborer des capacités fondées sur le ciblage interarmées qui les aideront à utiliser des capacités basées sur les munitions et non basées sur les munitions pour neutraliser des attaques terroristes avant qu’elles arrivent.
Le 14 mars 2017

RDDC

Déclaration - le premier atelier du nouvel Institut de recherche en défense et sécurité

Déclaration de M. Marc Fortin, Ph. D., Sous-ministre adjoint (Science et technologie) et Chef de la direction de Recherche et développement pour la défense Canada
Le 27 février 2017

Des pompiers utilisent mousse pour eteindre feu de pétrole brut.

Exercise ATHENA galerie d'images

L'exercise ATHENA vise à former les pompiers et les premiers intervenants pour améliorer la réponse du Canada aux incidents comprenent des liquides inflammables transportés par les chemins de fer a l'Institut maritime du Québec à Lévis (Québec).
Le 27 février 2017

A mixed platoon of Canadian and New Zealand soldiers participating in the U.S. Joint Staff-led Exercise BOLD QUEST, a demonstration and assessment that took place from October 24 to November 3, 2016 in Fort Stewart, Georgia.

L’Armée canadienne s'appuie sur la science

Apprenez-en plus à propos des scientifiques au Centre d’analyse et de recherche opérationnelle qui évaluent les technologies appuyant l’interopérabilité durant deux exercices multinationales dirigées par les États-Unis.
Le 18 janvier 2017

Voir d'autres nouvelles
Date de modification :