Stratégie S & T pour la défense et la sécurité

Le 11 décembre 2013

La Stratégie S & T pour la défense et la sécurité du ministère de la Défense nationale (MDN) présente un plan global à long terme visant à s’assurer que le Canada dispose d’un avantage sur les plans scientifique, technologique et des connaissances en matière de défense et de sécurité. En outre, la Stratégie trace la voie que suivra Recherche et développement pour la Défense Canada (RDDC) pour les cinq prochaines années et sur laquelle s’appuiera son programme de recherche.

La science et la technologie (S & T) est essentielle pour assurer la défense du Canada et elle constitue un élément crucial de la sécurité nationale. Le MDN, les Forces armées canadiennes (FAC), ainsi que leurs partenaires dans le domaine de la sûreté et de la sécurité, y compris Sécurité publique Canada, comptent sur la S & T pour remplir leurs mandats respectifs et s’adapter aux besoins qui évoluent continuellement.

Axé sur les priorités du MDN et des FAC

Les besoins du MDN, des FAC et de leurs partenaires en matière de sûreté et de sécurité sont plus importants que jamais. L’investissement du Ministère en S & T doit tenir compte de ces besoins et fournir les solutions appropriées. Ces besoins sont exprimés dans la Stratégie sous forme de six objectifs principaux dont chacun dépend des activités de S & T pour solutionner les nombreux défis en matière de défense et de sécurité. Ces objectifs sont :

  1. Créer des forces agiles et adaptables en vue de mener à bien les missions liées à un vaste éventail d’opérations;
  2. Aider et appuyer des membres des FAC et des employés civils avant, pendantet après les opérations;
  3. Permettre l’acquisition, l’échange et l’utilisation de renseignements essentiels en appui à la connaissance de la situation et à la prise de décisions;
  4. Élaborer et mettre en œuvre des solutions en vue de s’assurer que le MDN et les FAC soientabordables et durables;
  5. Appuyer les intervenants en matière de sûreté et de sécurité publique dans leur mission visant à protéger les Canadiens; et
  6. Anticiper les menaces futures, s’y préparer et en contrer l’émergence.

Un programme sur mesure

Le programme de S & T sera élaboré et axé davantage pour répondre aux priorités et aux exigences du MDN et des FAC. Il maximisera les efforts de RDDC et de ses partenaires tels que l’industrie, les milieux universitaires, les ministères du gouvernement et les pays alliés, dans le but de produire des résultats prioritaires pour la défense et la sécurité du Canada.

La Stratégie S & T pour la défense et la sécurité décrit les mesures qui seront nécessaires pour mettre en œuvre avec succès un programme de S & T de défense et de sécurité axé sur des partenariats clés, des approches efficaces à l’égard de l’accès aux connaissances et de la collaboration, de l’excellence sur le plan des sciences, de l’analyse et de la gestion, des pratiques d’affaires améliorées et d’une main-d’œuvre dynamique.

Le modèle d’affaires sera simplifié, permettant ainsi à RDDC de se placer à l’avant-garde des organisations S & T bien gérées. RDDC maximisera les ressources et l’expertise de ses centres de recherches et les mettra en commun au sein d’un seul programme scientifique. 

Un portefeuille diversifié de partenaires

L’investissement en S & T pour la défense et la sécurité du Canada représente une fraction du total des dépenses enR & D à l’échelle mondiale. Il est essentiel d’accéder à l’expertise et aux ressources de cette communauté d’innovation dispersée, non seulement pour répondre aux besoins du client, mais aussi pour éviter le chevauchement des efforts, pour profiter des meilleures pratiques et pour récolter les fruits des investissements antérieurs. RDDC intensifiera ses interactions avec des partenaires et des alliés, et diversifiera le portefeuille de partenaires (qu’il s’agisse de l’industrie, des milieux universitaires ou d’autres gouvernements.) L’objectif de RDDC est de fournir les meilleurs conseils et connaissances possibles au MDN et aux FAC, dans le but de procurer un avantage, tant sur le plan technologique que sur le plan des connaissances, pour la défense et la sécurité du Canada. Par conséquent, RDDC mettra à contribution des membres des communautés de l’innovation du Canada et d’ailleurs le long d’un continuum marqué par trois modes d’interaction principaux.

Créer : RDDC créera et maintiendra une masse critique de capacités dans des domaines d’importance stratégique nationale.

Collaborer : D’autres secteurs de S & T se prêtent à une collaboration active caractérisée par un accès réciproque entre RDDC et ses partenaires à des installations spécialisées ou des renseignements de nature délicate, des initiatives conjointes et des investissements concertés.

Accéder : Dans les secteurs où RDDC ne peut pas ou ne devrait pas être la source d’approvisionnement, RDDC accédera à la S & T requise directement auprès des partenaires.

La collaboration avec les partenaires clés en matière de S & T sera maintenue de manière stratégique et sera axée sur les secteurs ayant le plus grand impact et étant alignés sur les priorités ministérielles et gouvernementales.

Une collaboration soutenue au niveau international en matière de S & T est cruciale pour favoriser l’interopérabilité et les normes communes, pour informer le MDN et l’industrie canadienne des nouveaux enjeux et des nouvelles possibilités, ainsi que pour appuyer la réalisation des grands objectifs sur le plan diplomatique et des politiques.Cette collaboration contribuera grandement à l’atteinte d’objectifs communs en matière de défense et de sécurité.

RDDC est le chef de file national dans le domaine de la science et de la technologie pour la défense et la sécurité.À titre d’agence du ministère de la Défense nationale, RDDC fournit au MDN, aux FAC, aux autres ministères ainsi qu’aux communautés de la sûreté nationale et de la sécurité publique, les connaissances et les avantages technologiques nécessaires pour défendre et protéger les intérêts du Canada au pays comme à l’étranger.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires : les commentaires et les questions au sujet de la Stratégie S & T pour la défense et la sécurité ainsi que les demandes d’information au sujet des possibilités de collaboration peuvent être transmis à info@drdc-rddc.gc.ca.

Lire davantage de nouvelles à propos de RDDC

Les astronautes doivent être de bons nageurs et à l’aise dans l’eau, car une bonne partie de leur entraînement se fait dans une piscine. Thomas Karakolis nage pendant l’un des tests d’aptitude qui fait partie du processus de sélection des candidats astronautes.

Un scientifique de la Défense était en lice pour un poste d’astronaute canadien

Thomas Karakolis, un scientifique de Recherche et développement Canada, était l’un des 72 candidats en lice pour le poste du prochain astronaute de l’Agence spatiale canadienne.
Le 24 mars 2017

Des opérateurs du 21e Régiment de guerre électronique de l’Armée canadienne procèdent à la simulation d’opérations offensives de guerre électronique menées contre des forces virtuelles, durant les expériences réalisées dans le cadre de JNEX-1.

Des experts Canadiens et Australiens font des expériences a Shirleys Bay

Des experts canadiens et australiens en guerre électronique ont mené la première expérience interarmées des effets non basés sur les munitions. Ces expériences aideront les Forces armées canadiennes à élaborer des capacités fondées sur le ciblage interarmées qui les aideront à utiliser des capacités basées sur les munitions et non basées sur les munitions pour neutraliser des attaques terroristes avant qu’elles arrivent.
Le 14 mars 2017

RDDC

Déclaration - le premier atelier du nouvel Institut de recherche en défense et sécurité

Déclaration de M. Marc Fortin, Ph. D., Sous-ministre adjoint (Science et technologie) et Chef de la direction de Recherche et développement pour la défense Canada
Le 27 février 2017

Des pompiers utilisent mousse pour eteindre feu de pétrole brut.

Exercise ATHENA galerie d'images

L'exercise ATHENA vise à former les pompiers et les premiers intervenants pour améliorer la réponse du Canada aux incidents comprenent des liquides inflammables transportés par les chemins de fer a l'Institut maritime du Québec à Lévis (Québec).
Le 27 février 2017

A mixed platoon of Canadian and New Zealand soldiers participating in the U.S. Joint Staff-led Exercise BOLD QUEST, a demonstration and assessment that took place from October 24 to November 3, 2016 in Fort Stewart, Georgia.

L’Armée canadienne s'appuie sur la science

Apprenez-en plus à propos des scientifiques au Centre d’analyse et de recherche opérationnelle qui évaluent les technologies appuyant l’interopérabilité durant deux exercices multinationales dirigées par les États-Unis.
Le 18 janvier 2017

Voir d'autres nouvelles
Date de modification :