Gouvernement

Partenariats internationaux

Les relations internationales de Recherche et développement de la défense Canada (RDDC) s’inscrivent dans le cadre de deux ententes multilatérales, le programme de coopération technique et la NATO Science and Technology Organisation. Celles‑ci permettent à RDDC de mieux connaître les programmes de science et de technologie des pays alliés et de collaborer dans une plus vaste gamme d’activités de défense afin d’augmenter les connaissances et les ressources liées à la sécurité et à la défense, d’éviter les doublons ainsi que de cerner et de combler conjointement les lacunes importantes dans notre savoir et notre technologie.

RDDC collabore également avec des pays alliés en vertu d’un certain nombre d’ententes bilatérales et trilatérales qui facilitent le partage de renseignements, la mise sur pied de projets de collaboration et l’échange de personnel et d’équipement. Le Canada entretient des relations privilégiées avec l’Australie, l’Allemagne, la France, les Pays­Bas, la Norvège, la Suède, le Royaume­Uni et les États­Unis. Grâce à ces relations, des activités scientifiques et technologiques complémentaires sont réalisées, ce qui permet d’harmoniser les programmes de défense nationaux et de sécurité publique.

Les relations internationales de RDDC sont facilitées par un certain nombre de protocoles d’entente fournissant un cadre de travail aux activités conjointes qui permettent la création, l’application et l’intégration de connaissances. Les relations internationales permettent à RDDC de pouvoir obtenir les résultats scientifiques et technologiques les plus efficaces et les plus rentables, de partager le fardeau des recherches et de compter sur ses alliés pour développer un avantage sur le plan des technologies et des connaissances dont RDDC pourra faire profiter le MDN et les FAC et, finalement, de faciliter l’interopérabilité avec les alliés du Canada.

L’OTAN invite de la collaboration de l’industrie, universités et le gouvernement. S’il vous plaît consultez les sites suivants :

Si vous avez des questions, veuillez contacter Debbie Kemp.

Point de contact national Canada‑Union européenne pour le volet des technologies de l’information et des communications

Recherche et développement pour la défense Canada est le point de contact national (PCN) Canada-Union européenne (UE) pour le volet des technologies de l’information et des communications (TIC) dans le cadre du programme de financement Horizon 2020 de l’Union européenne. Le principal objectif consiste à favoriser des partenariats axés sur la collaboration en matière de recherche, de développement et d’innovation afin de veiller à ce que les Canadiens disposent de l’information la plus à jour qui soit.

Partenariats canadiens

Programme canadien pour la sûreté et la sécurité

Le Programme canadien pour la sûreté et la sécurité (PCSS) est dirigé par le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada, en partenariat avec Sécurité publique Canada, afin de fournir des services et solutions en matière de sciences et technologie (S et T) qui répondent aux priorités liées à la sûreté et la sécurité publique. L'appel de propositions annuelle est géré par Services publics et Approvisionnement Canada ; de l’information à propos des appels ouverts est disponible disponible sur le site Web https://achatsetventes.gc.ca.  Visitez la page Web des projets financés par le PCSS pour un aperçu des projets financés dans le cadre des appels de propositions du PCSS depuis son lancement en 2012. 

Connaissance de la situation dans tous les domaines – Programme de S & T

Par un investissement pouvant atteindre 133 M $ sur cinq ans en lien avec les S et T pour la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD), le MDN mènera des tâches de recherche et d’analyse à l’appui de l’élaboration d’options de connaissance du domaine pour les approches aériennes et maritimes de surface et sous-marines du Canada, particulièrement dans l’Arctique. Ces tâches de recherche et d’analyse seront exécutées en collaboration avec d’autres ministères, le milieu universitaire, l’industrie et des alliés. Les solutions de surveillance prises en compte appuieront la capacité du gouvernement du Canada d’exercer sa souveraineté dans l’Arctique et elles offriront, à l’échelle pangouvernementale, une connaissance approfondie des enjeux de sûreté et de sécurité ainsi que des activités de transport et des autres activités commerciales qui ont cours dans l’Arctique canadien.

Autres ministères et organismes fédéraux canadiens

RDDC travaille avec les autres ministères et organismes du gouvernement du Canada afin de relever les défis d’intérêt commun. RDDC communique ses expériences avec les autres ministères et organismes à vocation scientifique et collabore à la résolution des questions de politique communes par l’entremise du Conseil d’intégration, favorisant ainsi la collaboration et permettant de partager de façon plus efficiente le savoir scientifique au sein de la fonction publique fédérale. RDDC collabore sur des projets scientifiques spécifiques avec d’autres agences et ministères fédéraux afin de favoriser l’utilisation optimale des installations, des ressources et des réseaux. De nombreux protocoles d’entente encadrent les activités qui  s’échelonnent du projet conjoint unique au partenariat à long terme.

RDDC établit des partenariats avec d’autres entités du gouvernement du Canada afin de collaborer à la livraison de leurs mandats respectifs tout en améliorant les capacités du système d’innovation canadien par l’entremise d’activités scientifiques et technologiques ciblées. Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et RDDC gèrent conjointement le Programme de partenariat de recherche qui, au fil des ans, a débouché sur de nombreux projets et partenariats fructueux entre le milieu universitaire, l’industrie et RDDC. Dans le même ordre d’idées, le CRSNG et RDDC encouragent le placement de scientifiques de niveau postdoctoral dans les laboratoires du gouvernement du Canada, et RDDC accueille une dizaine de chercheurs chaque année.

RDDC travaille également avec Anciens combattants Canada et les Services de santé des Forces armées canadiennes afin d’élaborer conjointement une exigence pour la recherche et le développement axée sur la santé et le bien‑être du personnel militaire canadien, des anciens combattants et de leurs familles. Les deux ministères se partagent leurs connaissances respectives. Par ailleurs, les Instituts de recherche en santé du Canada et RDDC effectuent ensemble des recherches liées aux traumatismes craniocérébraux afin de d’accélérer les recherches liées à ce type de blessure hautement médiatisé.

RDDC et le Conseil national de recherches Canada entretiennent une relation de longue date dont les origines remontent à la Seconde Guerre mondiale. Cette relation s’est avérée particulièrement productive au fil des ans, produisant des résultats grâce à des recherches, à des activités de développement, à des essais et à des évaluations menés en vertu d’un protocole d’entente (depuis 1994). L’objectif des activités de collaboration porte principalement sur les technologies et les matériaux stratégiques et perturbateurs ainsi que sur les systèmes de défense aérienne.

Date de modification :