Milieu universitaire

À ce jour, les activités de collaboration entre RDDC et le milieu universitaire comprennent :

  • des contributions en nature pour atteindre un objectif commun (ententes de collaboration)
  • des initiatives à frais partagés afin de poursuivre des objectifs scientifiques et technologiques communs
  • des échanges de personnel au frais de l’employeur d’origine
  • des activités universitaires externes menées par les scientifiques de RDDC comme : postes de professeur adjoint, associés de recherche, associés de recherche et professeurs honoraires
  • du recrutement d’étudiants par l’entremise du Programme fédéral d’expérience de travail étudiant
  • des programmes d’enseignement coopératif universitaires et collégiaux
  • le Programme des adjoints de recherche

Dans le cadre de la Stratégie sciences et technologie pour la défense et la sécurité, RDDC a entrepris d’accroître ses activités de mobilisation dans les domaines où l’expertise se retrouve dans le système d’innovation national. Afin d’accéder aux capacités externes de science et de technologie, de nouveaux partenariats et modèles de prestation de services sont en cours d’élaboration. Dans ce contexte, le milieu universitaire devient un important partenaire de RDDC.

RDDC et le Collège militaire royal du Canada (CMRC) ont mis sur pied un partenariat stratégique. Puisqu’ils sont sous la responsabilité du même ministère, le MDN, les deux entités ont un lien naturel et relèvent ensemble les défis des Forces armées canadiennes en collaboration avec les étudiants du Collège et d’autres universités. RDDC peut ainsi tirer profit du vaste réseau du CMRC dans le cadre d’enjeux spécifiques.

L’OTAN invite de la collaboration de l’industrie, universités et le gouvernement. S’il vous plaît consultez les sites suivants :

Si vous avez des questions, veuillez contacter Debbie Kemp.

Institut de recherche en défense et sécurité

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) crée l’Institut de recherche en défense et sécurité. Son objectif est de mobiliser la collectivité universitaire pour trouver des solutions aux défis auxquels font face les membres des Forces armées canadiennes lorsqu’ils utilisent des technologies.

Point de contact national Canada‑Union européenne pour le volet des technologies de l’information et des communications

Recherche et développement pour la défense Canada est le point de contact national (PCN) Canada-Union européenne (UE) pour le volet des technologies de l’information et des communications (TIC) dans le cadre du programme de financement Horizon 2020 de l’Union européenne. Le principal objectif consiste à favoriser des partenariats axés sur la collaboration en matière de recherche, de développement et d’innovation afin de veiller à ce que les Canadiens disposent de l’information la plus à jour qui soit.

Programme canadien pour la sûreté et la sécurité

Le Programme canadien pour la sûreté et la sécurité (PCSS) est dirigé par le Centre des sciences pour la sécurité de Recherche et développement pour la défense Canada, en partenariat avec Sécurité publique Canada, afin de fournir des services et solutions en matière de sciences et technologie (S et T) qui répondent aux priorités liées à la sûreté et la sécurité publique. L'appel de propositions annuelle est géré par Services publics et Approvisionnement Canada ; de l’information à propos des appels ouverts est disponible disponible sur le site Web https://achatsetventes.gc.ca.  Visitez la page Web des projets financés par le PCSS pour un aperçu des projets financés dans le cadre des appels de propositions du PCSS depuis son lancement en 2012. 

Domaines d’intérêt scientifique et technologique de RDDC qui pourraient bénéficier d’une plus grande participation de partenaires externes :

  • Sciences physiques : protection matérielle, systèmes et matériaux énergétiques, capacité de la plate­forme (aspects liés à l’entretien durant le cycle de vie)
  • Sciences électromagnétiques – exploitation et fusion des données de capteurs
  • Sciences de l’information – commandement et contrôle, systèmes d’information pour le commandement et le contrôle
  • Sciences de la santé – performance humaine
  • Sciences sociales et du comportement – intégration des systèmes humains, apprentissage et formation
  • Recherche et analyse opérationnelles – recherche opérationnelle/analyse opérationnelle, développement de la force/développement de concepts et expérimentation/développement de concepts

Nouveau partenariat avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada à l’appui de la recherche axée sur la découverte

RDDC est heureux d’annoncer le lancement d’un nouveau partenariat avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Le partenariat permettra d’offrir au plus 20 suppléments de recherche de 120 000 $ (40 000 $ par année pendant trois ans) à l’appui des projets de recherche universitaire non confidentiels voués au développement de technologies précises (autres que l’armement) à double application dans les domaines de la défense et de la sécurité.

Les demandes des candidats au concours de subventions à la découverte du CRSNG en cours feront l’objet d’une évaluation en vue de l’octroi d’un supplément à une subvention à la découverte MDN‑CRSNG d’après les résultats de l’évaluation et la mesure dans laquelle la recherche proposée répond aux domaines cibles en défense et en sécurité de RDDC. Lorsque les candidats présenteront leur demande de subvention à la découverte, ils devront indiquer leur intérêt à obtenir un supplément à une subvention à la découverte MDN‑CRSNG et fournir une justification écrite indiquant comment la recherche proposée cadre avec ces domaines ciblés.

Les domaines ciblés sont les suivants :

  • systèmes autonomes et robotisés;
  • gestion de l’information et science des données;
  • rendement et protection des systèmes humains;
  • systèmes en réseau résilients;
  • évitement des risques d’explosion et caractérisation et atténuation des explosions;
  • matériaux de la prochaine génération et signatures.

Ces fonds peuvent servir à élargir le groupe de recherche du titulaire (p. ex., étudiants, stagiaires postdoctoraux et techniciens), à acheter du matériel spécialisé, à accéder à ce matériel ou à financer d’autres initiatives ou ressources qui pourraient accélérer son programme de recherche.

Pour en savoir plus, consultez le site Web du CRSNG ou envoyez un courriel à mailto:dndsuppmdn@nserc-crsng.gc.ca. 

Programme de partenariat de recherche du MDN/Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie

Le MDN et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) poursuivent des intérêts communs en faisant usage de leurs ressources respectives afin d’établir des partenariats avec l’industrie. Le Programme de partenariat de recherche du MDN/CRSNG, financé et géré conjointement, a été mis sur pied pour :

  • tirer parti des capacités de recherche et de développement complémentaires qui existent au sein de l’industrie, des universités et de RDDC pour créer de nouvelles connaissances et soutenir le développement de nouvelles compétences techniques pertinentes à la mise au point et à l’utilisation de technologies à double usage
  • établir des liens solides et créer une synergie entre les chercheurs des universités, de RDDC et de l’industrie
  • transférer de manière efficace et efficiente les résultats de la recherche et la technologie au secteur privé

Initiative conjointe avec le Conseil de recherche en sciences humaines

Recherche et Développement pour la défense Canada (RDDC), un organisme du ministère de la Défense nationale (MDN), et le Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) ont signé une entente d’initiative conjointe à l’appui des projets de recherche en sciences humaines et des activités connexes en ce qui concerne la disponibilité opérationnelle des militaires, l’efficacité organisationnelle et opérationnelle, ainsi que l’efficacité humaine dans le cadre des opérations modernes.

RDDC effectue des projets de recherche en sciences humaines, à l’appui des Forces armées canadiennes (FAC) et du MDN, dans le but d’élaborer des stratégies, des politiques, des programmes, des procédures, des technologies et des processus qui sont fondés sur des données probantes, qui sont efficaces, efficients et abordables et qui, ensemble, permettent l’atteinte des résultats suivants :

  • Optimiser le recrutement, l’instruction et la gestion de l’Équipe de la Défense pour assurer un nombre suffisant d’effectifs aux bons postes/grades, avec les compétences et l’expérience appropriées pour répondre aux futurs besoins opérationnels. Cela comprend les projets de recherche à l’appui des priorités stratégiques et opérationnelles, notamment dans les domaines de l’attraction et du recrutement, de la sélection et de l’évaluation, de la motivation, de la gestion de carrière, de l’instruction et de l’éducation, ainsi que de l’analyse de l’effectif;
  • Améliorer le bien‑être individuel et familial, les soins aux malades et aux blessés ainsi que la préparation des militaires en vue de leur transition vers la vie civile. Cela comprend les projets de recherche qui mettent l’accent sur la santé, la résilience, le moral, le bien‑être et les indemnisations;
  • Permettre l’emploi efficace de l’Équipe de la Défense au sein d’environnements opérationnels et organisationnels et renforcer la capacité de leadership opérationnel et stratégique des FAC. Cela comprend les projets de recherche qui répondent aux besoins physiques, sociaux et culturels des opérations militaires, ainsi qu’à la gouvernance efficace, à la souplesse et à la capacité d’adaptation de l’organisation; 
  • Améliorer l’efficacité du commandement et du renseignement des FAC, ainsi que la capacité de ces derniers à accomplir leurs missions dans des environnements opérationnels complexes. Cela comprend les projets de recherche qui mettent l’accent sur la compréhension des facteurs sociaux et culturels qui servent de contexte pour les opérations efficaces dans la sphère non cinétique; la compréhension et la prévision de l’intention, du comportement et des activités d’influence des personnes et des collectivités pertinentes; ainsi que les efforts de collaboration efficace dans des environnements de missions contemporains et multifonctionnels. 

Descriptions des domaines de recherche visés en matière de Défense et de sécurité

Nous nous intéressons actuellement à des propositions portant sur les sujets suivants : 1. Pour un changement de culture organisationnelle militaire efficace et soutenu; 2. Pour instaurer un climat de confiance dans les diverses équipes organisationnelles et les milieux interculturels; 3. Pour instaurer un climat de confiance envers les systèmes autonomes.

  1. Pour un changement de culture organisationnelle militaire efficace et soutenu

Les institutions militaires sont tenues de préserver l’efficacité organisationnelle et le bien‑être de leurs membres. Parallèlement, les militaires sont tenus d’appuyer le changement de culture, de réaliser des gains d’efficacité, d’optimiser la gouvernance et les procédés et de s’adapter à un milieu en constante évolution, bien qu’ils soient confrontés à une concurrence galopante pour obtenir les ressources. On reconnaît que le « personnel » est une composante essentielle du changement en matière de culture organisationnelle, pourtant les approches actuelles à cet égard ne semblent pas avoir ancré la composante du personnel dans un cadre scientifique. Par conséquent, les projets liés à ce défi en matière de recherche devraient être axés sur des approches et des cadres de travail visant à comprendre les interdépendances entre les multiples niveaux de l’organisation militaire qui incluent la composante du personnel.

  1.  Pour instaurer un climat de confiance dans les diverses équipes organisationnelles et les milieux interculturels

Les projets liés à ce défi en matière de recherche devraient être axés sur des cadres de travail visant la compréhension et des techniques pour améliorer le climat de confiance au sein des diverses équipes organisationnelles ou des milieux interculturels, dans le contexte de la défense et la sécurité. L’intention devrait être d’approfondir les connaissances actuelles pour améliorer la participation, la compréhension mutuelle, la motivation et la collaboration, la planification, la prise de décision et l’exécution des activités dans les équipes multiorganisationnelles ou multiculturelles, ainsi que la direction de ces équipes. La recherche pourrait inclure la préparation de cadres de travail, de modèles et de théories pour mieux comprendre la dynamique psychologique et la dynamique de groupe dans l’une ou l’autre des équipes organisationnelles diversifiées ou celles qui ont une pluralité culturelle, de même que la conception et la validation de techniques, d’approches et de technologies pour faciliter l’instauration initiale d’un climat de confiance, déceler la perte de confiance et élaborer des stratégies pour réparer les liens de confiance rompus ou trouver une façon de minimiser les effets destructeurs de la méfiance dans ces conditions.

  1. Pour instaurer un climat de confiance envers les systèmes autonomes

En raison des progrès et de l’adaptation des systèmes autonomes dans de nombreuses applications, des moyens de gestion de l’information jusqu’à la relation entre les humains, la technologie a évolué et a gagné en complexité et en importance. À mesure que les rôles des humains passent d’« opérateurs » à « partenaires » de systèmes autonomes dans une équipe, la confiance devient un enjeu de plus en plus complexe. Les projets liés à ce défi en matière de recherche devraient être axés sur une meilleure connaissance et compréhension de l’instauration d’un climat de confiance avec les systèmes autonomes, mais sans s’y limiter, en ce qui touche, par exemple, la coopération entre un humain et un système autonome; la perception qu’ont les humains des systèmes autonomes et leur façon d’interagir avec ces systèmes; les approches et les critères pour mesurer le degré de confiance; le niveau de risque et les erreurs que les humains sont prêts à tolérer de la part des systèmes autonomes; les attributs qui définissent un système pour permettre aux humains de lui faire confiance; l’interaction synergétique entre les humains et l’intelligence artificielle; la complaisance et la confiance démesurée envers les systèmes autonomes; les différences entre la perception et la cognition naturelle ou artificielle.

Connaissance de la situation dans tous les domaines – Programme de S & T

Par un investissement pouvant atteindre 133 M $ sur cinq ans en lien avec les S et T pour la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD), le MDN mènera des tâches de recherche et d’analyse à l’appui de l’élaboration d’options de connaissance du domaine pour les approches aériennes et maritimes de surface et sous-marines du Canada, particulièrement dans l’Arctique. Ces tâches de recherche et d’analyse seront exécutées en collaboration avec d’autres ministères, le milieu universitaire, l’industrie et des alliés. Les solutions de surveillance prises en compte appuieront la capacité du gouvernement du Canada d’exercer sa souveraineté dans l’Arctique et elles offriront, à l’échelle pangouvernementale, une connaissance approfondie des enjeux de sûreté et de sécurité ainsi que des activités de transport et des autres

Date de modification :